Feuille de route, voyage 2011

Nous sommes bien partis et bien revenus (tous et en 1 seul morceau) de notre voyage au Burkina Faso.

Aux mois de Mars et Avril, il y a eu quelques tensions sociales , mais tout est rentré dans l'ordre et nous avons pu partir sans problèmes.

Dans les pages qui suivent, vous pourrez voir la feuille de route avec quelque détails sur nos activités là-bas... BON VOYAGE.

 

Lundi 8 Août 2011:

Départ de l'aéroport de Marseille Marignane, on se retrouve à 13h00 pour pouvoir enregistrer nos 320 kg de bagages. 

Décollage à 15h00, avec un transit de 5h sur Alger. On arrive sur Ouagadougou à 0h45, le mardi 9.

Il faut qu'on trouve des taxis pour nous emmener à l'hôtel des Lauriers (derrière la grande cathédrale).

1er contact avec la population, le climat et 1ère négociation.

     Le ciel de France         

 

L'hôtel des Lauriers

                                                                                                          

 

Mardi 9 Août 2011:

Journée sur Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ville d'environ 1,5 millions d'habitants. Le jour s'est levé et nous découvrons les couleurs, beaucoup de rouge, orange et de bleu.

La Grande Cathédrale

 

Journée qui semble chargée, nous devons confirmer nos billets de retour, aller chercher de l'eau potable pour la journée, chercher un transport pour nous emmener à Boromo avant la fin de la journée.

11h00, nous sommes à la gare routière, le bus arrive à 16h30. Nous arrivons à 19h00 sur Boromo,accueillis par Euloge, Solange et leurs 2 enfants Victoire et Kéren.Euloge un de nos contact sur Boromo est professeur des écoles.

Boromo est une ville de 12 000 habitants, à 200km environ au sud-ouest de Ougadougou.

Nous sommes logés au relais des touristes à 500m de l'hôpital.

 

 

Mercredi 10 Août 201 1 

Lever à 6h45, Euloge est déjà là. Nous avons un rendez-vous avec le médecin chef ce matin.

En attendant, nous suivons Euloge jusqu'à son école, qu'il nous fait visiter. C'est l'été, les élèves sont en vacances mais il y à tout de même des cours pour ceux qui passent en 6ème. On rencontre donc 2 professeurs et une vingtaine d'élèves.

                                                                              

Le médecin chef, Dr SIRIBIE nous reçoit à 16h00, nous pouvons commencer notre stage demain matin, dans les différents services.

Nous travaillerons de 7h30 à 12h en binôme. Nous laissons nos numéros de téléphone dans le service de maternité pour qu'on puisse nous joindre pour les accouchements et les césariennes.

Le soir, Euloge et Mr TOU (un infirmier de l'hôpital et autre contact) nous rejoingnent au relais pour faire une "causerie".

Qu'est ce qu'une causerie? Les africains aiment prendre le temps de s'asseoir, de parler de la journée (Ils ne parlent pas debout entre 2 portes). C'était notre 1ère causerie.

 

Jeudi 11 Août 2011:

Arrivée à l'hôpital, nous sommes accueillis par le Dr SANOU Jean de Dieu; il nous fait visiter les diférents services: laboratoire, maternité, pédiatrie, médecine générale, imagerie médicale, odontologie, bloc opératoire, post-opératoire.

  Entrée de la maternité                                      

Puis, nous nous dispersons dans les services pour commencer.

L'après-midi, Euloge vient nous chercher et nous emmène voir la fabrique de savon de beurre de Karité à 7km du relais.

                                                         Huile de Karité 

Nous continuons notre chemin jusque chez Euloge et nous finissons notre soirée chez lui en compagnie de sa famille et de ses voisins pour une nouvelle causerie

 

Vendredi 12 Août 2011:

Travail à l'hôpital dans les services toute la matinée.

L'aprés-midi, Solange et sa voisine nous accompagnent au marché de Boromo,rempli de couleurs, d'odeurs, de monde...

                                             

Petite soirée de repos.

 

Samedi 13 Août 2011:

Matinée à l'hôpital

L'aprés-midi, deux d'entre nous repartent pour retrouver une des association de la ville. Cette association s'occupe du nettoyage de la ville et de l'hôpital.

Nous leur avons apporté un ordinateur, une imprimante, et nous devons leur en expliquer le fonctionnement.

             L'association de nettoyage de la ville de Boromo

Le soir, une grand causerie s'installe sur la place au relais avec toutes nos connaissances: Mr TOU, Euloge, Solange et leurs Enfants, Karidja (la secrétaire de l'assoiation), Salam (le président de l'association), Dr SANOU, les BONI (les voisins de Euloge et Solange)

 

Dimanche 14 Août 2011:

Deux sont partis tôt pour assister à une césarienne.

Les autres partent aux horaires habituels pour le service du matin.

Le bus pour les villages vient nous chercher à 13h00, un mini bus de 8 places, on est 16 + 3chauffeurs et 2 personnes sur le toit pour tenir les bagages. On quitte la route, on est sur la piste de terre rouge, on se dirige vers les villages.

                           Le transport pour les villages

A Bana, Anna et Cicek descendent; Sur Yona, Laura, Yohan et Aurore et sur Wona le plus au sud Sandra, Justine et Linda.

Les personnes qui nous accueillent, nous disent que c'est ça l'Afrique, un départ pour la débrouillardise. Pas d'eau, pas d'électricité, c'est parti pour l'aventure.

 

Lundi 15 Août 2011:

Chacun dans nos villages, le travail commence.

Sur YONA (Laura, Yohan et Aurore): Le dispensaire fonctionne avec un infirmier major, Manassé (qui est responsable du dispensaire), une infirmère, Agathe et une accoucheuse, Henriette.

Ce matin, une femme est sur le point d'accoucher, Henriette l'accoucheuse vient nous chercher,on se prépare rapidement mais quand on arrive, la jeune femme a accouché toute seule.

Nous finissons notre matinée entre les consultations avec l'infirmier major et les consultations prénatales avec Henriette.

L'aprés-midi, nous allons nous présenter au délégué du village et le major nous emmène nous promener sur une des collines qui entoure Yona.

 

 

Mardi 16 Août 2011:

Sur YONA: C'est la journée de vaccinations, on pèse, mesure et vaccine les bébés contre polio, BCG, Diphterie, Coqueluche, hépatite B et méningite. La matinée se termine a 13h00.

   

Cet après-midi, le major nous emmène voir une fabrique de savon de beurre de Karité, puis l'école du village et nous montons sur une 2ème colline.

 

Mercredi 17 Août 2011:

Sur YONA: Matinée de consultations avec le major:des abcès, paludisme, pansements, test de grossesse. 

Cet après-midi, nous allons voir les orpailleurs et continuons sur la 3ème colline.

 

Jeudi 18 Août 2011:

Sur YONA: Journée très calme, le major est parti en formation, il n'y a que 2 patients ce matin que l'on voit avec Agathe.

Henriette nous explique leur partogramme, leurs suites de couches et leur carnet de santé.

Après midi tranquille sous la pluie, on décide d'aller promener après  l'orage.

 

Vendredi 19 Août 2011:

Sur YONA: Matinée de consultations avec le major , une des patientes est un enfant de 2 ans qui arrive avec une fièvre intense, inconsciente, elle est perfusée et va être transférée sur Boromo.

L'après-midi, nous nous retrouvons tous sur Wona pour faire une journée d'aurevoir et une soirée dans un bar avec tout le monde.

Le retour sur Yona en mobilette est très sportif, il a plu toute la journée et la piste est impraticable, mais on y arrive.

Samedi 20 Août 2011:

Départ de Yona à 6h30, on est de retour sur Boromo à 9h30 où Euloge nous attend. Les femmes qui travaillent le savon de Karité nous apportent notre commande et nous offre des robes.

.           

Dans l'aprés-midi, certaines vont se faire coiffer, d'autres retournent à l'hôpital pour dire un dernier aurevoir aux équipes.

Une dernière grande causerie rassemble tout le monde. On sait que c'est déjà le départ.

 

Dimanche 21 Août 2011:

Le départ à été avancé à 7h00, Euloge et toute sa famille sont déjà là pour nous accompagner à la gare routière.

Karidja, Mr TOU, restent jusqu'à notre départ à 9h00 pour la capitale.

On arrive sur Ouagadougou à 11h30, destination l'hôtel de Lauriers en taxi, on a nettement moins de bagages.

L'après-midi est réservé aux souvenirs.

 

Lundi 22 Août 2011:

Il pleut toute la journée, on se repose,on profite des couleurs.

Rendez-vous à 21h30 à l'aéroport pour un décollage à 00h50 de Ouagadougou.

Encore un transit sur Alger de 6h00

On est de retour sur le sol français à 15h00, mais nos esprits sont encore un peu là-bas.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire